Lili Frikh, “Bleu, ciel non compris /N°054” (France)

“Dieu me manque. A la place j’ai un Bleu.
Je l’appelle “Turquoise”.
Un Bleu profond, dès la surface.
Bleu la couleur. Profond le trou.
Je dis “Mon Bleu”. Je ne dis pas ma robe.
Même plus mon amour.
Je suis sans “il y a”. Dans cette carence infinie.
Je veux “Mon Bleu”. Il m’en faut.
Plus que du Potassium.
C’est comme ça qu’il existe. Sans aucune preuve.
Dans l’épreuve du manque.”

3 novembre 2021 : Je préfère le poids de la matière et ses couleurs, pull, manteau, chaussures. Et les couleurs dans les yeux, sans commentaire superflu.

Jean Milossis nous parle du dernier livre de Lili Frikh.

Lili Frikh, Bleu, ciel non compris, Gros Textes, 2012

https://grostextes.fr/publication/b-l-e-u-ciel-non-compris/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.