Louise Glück, “L’Iris sauvage” (Etats-Unis)

« Toi qui ne te souviens pas
du passage depuis l’autre monde,
je te dis que je pus de nouveau parler : tout ce qui
revient de l’oubli revient
pour trouver une voix :
du centre de ma vie surgit
une grande fontaine, ombres
bleu foncé sur eau marine azurée. »

16 août 2021. Des oiseaux en bandes traversent le ciel. Ils fondent sur l’arbre un à un et disparaissent dans le feuillage. L’univers se déploie.

Louise Glück, L’Iris sauvage, éd. bilingue, Gallimard, 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.