René Depestre, « Libre éloge de la langue française » (Haïti)

«  De temps à autre il est bon et juste de conduire à la rivière la langue française et de lui frotter le corps avec les herbes parfumées qui poussent bien en amont de nos vertiges d’ancien nègre marron. (…) Mes mots de vieux nomade ne regrettent rien, ils galopent de cicatrice en cicatrice jusqu’au bout de leur devoir de tendresse. Debout sur les cendres de mes croyances mes mots s’élèvent sur tout espoir vrai au gré des flots émerveillés de ma candeur … »

9 octobre 2021 : RIZOT HONZONE ZEN PYRE FLAME KAID JUNGLE, sur les murs, les piles de ponts et les wagons du RER, la langue échappe au contrôle. Elle creuse par effraction des hors-champs indociles dans le plan organisé de la ville. Des mots aux rêves l’espérance est indomptable.

René Depestre, Anthologie personnelle, Actes Sud, 1993 et Voix de poètes, vol.3, 2010

Lu par l’auteur : https://www.youtube.com/watch?v=GxqprcE4aIk

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.