Marie Denizot, “Le souffle court” (France)

“Le souffle est à bout car
Au retour du parc

Le souffle est à bout

Par cœur il siffle car
Le souffle est à bout

Au détour d’une courbe

par hasard,
par passade,
pour rire,
il halète sans raison car

Le souffle est à bout.”

15 octobre 2021 : dans le train. Voyageurs, corps dociles, gestes ténus, mots discrets, expressions répétées, phrases inachevées, tension palpable du désir de dire.

Marie Denizot, Au bout de la nuit le jour nécessairement, poèmes accompagnés par douze encres de l’auteure, Ed. Delatour France, 2016

http://www.maried.sitew.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.