Barthélémy Toguo, The giving person in the solitude, 2010 (Cameroun)

25 août 2021 : Je vis contre des corps mobiles, pressés, modelés, empoignés, des corps palpables. Je me dis, rien de vous ne m’est indifférent, et j’ai tout d’un coup une peur affreuse de ce qui se perdra si nous ne nous rencontrons pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.