Tal Nitzan, “Le point de la tendresse” (Israël)

Le point de la tendresse

“C’est ici le point de la tendresse,
Même si le cœur en silence
fut englouti dans la ville comme une pierre –
sache que c’est le point de la tendresse.

Donne-moi la main de par le monde.
J’ai vu une mère parler avec haine à son enfant
tuant des mots,
j’ai vu un bâtiment se plier en poussière,
étage sur étage, lentement –
combien il nous faut de pitié
combien nous devons apaiser.

Quand la nuit se referme sur la nuque privée de baisers
c’est irréparable: à l’étouffement
dans chaque gorge, un seul remède,
regarde, tout simplement, c’est le point.”

11 novembre 2021 : c’est le brouillard qui apaise en premier. Puis vos visages, beaux à trancher la lumière. Ma tendresse appareille.

Amazon.fr - Soirée ordinaire - Nitzan, Tal - Livres

Tal Nitzan, Soirée ordinaire, traduit de l’hébreu, Al Manar, 2011, coll. Voix Vives de Méditerranée en Méditerranée
https://editmanar.com/book-author/nitzan-tal-1/ et https://talnitzanpoet.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.