Meta Kušar, “Tu es allé tendre l’oreille sous les saules” (Slovénie)

“Tu es allé tendre l’oreille sous les saules
Dieu lui-même roulait
dans ces brouillards légers qui collent à la rive.
La rivière, sans une onde.
Le soir avait l’odeur d’une potitza chaude aux raisins.
Tu étais heureux.
Ça faisait longtemps que tu ne l’étais plus.”

23 août 2021 : L’heure saute dans le vert. J’ouvre les volets et je plonge avec le jour dans l’herbe sous le tamaris.

Poème de 2004. Traduction française envoyée par la poète. https://www.poetryinternational.org/pi/poem/5203/auto/0/0/Meta-Kusar/3/en/tile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.